Humeur

Viens, je t’emmène à Madrid

plaza mayor madrid

Il est rare que je me sente comme à la maison seulement quelques heures après avoir posé mes valises dans une ville. Madrid fut une exception. J’ai découvert la capitale espagnole au mois d’août dernier, alors que ma fille partait faire ses études là-bas. A peine arrivée, j’étais déjà chez moi.

A deux heures de vol de Paris, Madrid est facilement accessible pour quelques jours, la vie est moins chère qu’en France, les températures plus chaudes et les Espagnols adorables (mes origines espagnoles auraient-elles influencé cet avis totalement subjectif ?). Quelques jours à Madrid, c’est le dépaysement assuré !

Le temps d’un week-end à Madrid

Si vous partiez en Espagne le temps d’un week-end ? Vous trouverez des billets à petit prix sur des compagnies comme Transavia ou Vueling, puis un seul mot d’ordre : laissez-vous porter.

Je vous laisse découvrir les musées, le Prado ou le Museo de la Reina Sofia, il faut que je vous raconte l’ambiance qu’il règne dans les rues de cette capitale très animée. Bien sûr, faites un tour par le Palacio Real, superbe et majestueux palais royal.

palais royal madrid

Mais surtout, laissez-vous bercer. Vous dénicherez tous les lieux incontournables à visiter dans les guides de voyage, et vous trouverez les bons plans restaurants, shopping et autres bars à tapas dans les blogs d’expatriés.

Marchez dans les rues tranquillement, humez l’air, arrêtez-vous boire un verre sur la Plaza Mayor, poussez la porte des églises et laissez-vous entraîner dans l’atmosphère madrilène.

plaza mayor

Plus qu’une ville à visiter, Madrid se vit. Discutez avec les uns et les autres, les Madrilènes sont très avenants et toujours prêts à vous rendre service. Si vous ne parlez pas espagnol, ils vous parleront anglais, parfois même français.

Poussez les portes, prenez les ascenseurs pour découvrir ces rooftops qui se sont installés sur les toits de la ville avec une vue incroyable. Dans ces bars et restaurants bien cachés depuis la rue, tout est fait pour qu’on s’y plaise.

Faites un tour par le marché San Miguel pour l’ambiance et la dégustation de tapas entre deux courses. De quoi manger, boire un verre et discuter.

mercado san miguel

Ne quittez pas Madrid sans avoir goûté aux fameux jambons ibériques, Pata negra et Bellota, un délice pour les papilles.

pata negra

Arrêtez-vous manger quelques tapas dans les petits bars que vous croiserez sur votre chemin.

Si vous aimez le football, c’est l’occasion d’aller visiter le stade Santiago Bernabeu, bastion du Real Madrid. Même pour les non amateurs, la visite du musée, véritable temple du football, des coulisses et des vestiaires est amusante.

stade bernabeu

Incontournable, la balade dans les jardins du Retiro, ce grand parc au cœur de la ville. Vous pourrez aussi y courir ou simplement vous promener, avec une petite halte au Palacio de cristal rien que pour les yeux.

palacio de cristal

Si vous séjournez plusieurs jours, allez découvrir les montagnes alentour. A moins d’une heure de route, vous pourrez chausser les skis en hiver ou faire de superbes randonnées en été.

Pour toucher de plus près à la tradition espagnole, un petit tour par les arènes s’impose et pourquoi pas, assister à une corrida.

Madrid est une ville animée 24 h/24. En fin de journée, la ville grouille de monde. Les Espagnols parlent fort, discutent, marchent lentement. Ils prennent le temps de vivre sans doute. Alors, tu viens ?

Vous pourriez aussi aimer

4 Commentaires

  • Répondre laure 5 avril 2017 at 09:03

    J’adore Madrid, j’y vais souvent s’est toujours un plaisir de se laisser porter. Il faut y aller au printemps, ou en septembre c’est le meilleur moment.

    • Répondre sandrine 5 avril 2017 at 09:10

      Tu as raison le printemps et l’automne sont sans doute les plus belles saisons, en été, il peut faire très très chaud !

  • Répondre Lou 5 avril 2017 at 11:15

    Ah ! Madrid j’adore !! J’y suis allée plusieurs quand nous habitions Toulouse. C’est une magnifique ville.
    Et ouiiii, il y fait très chaud en été !

    • Répondre sandrine 5 avril 2017 at 11:52

      Même au mois de septembre, j’ai eu 38° … dur dur surtout quand on habite sous les toits !

    Laisser un commentaire