Humeur

Freelance, une vie de rêve ?

ma vie de freelance

20 ans que je travaille en freelance. Choix totalement assumé, que certains ne comprennent pas tandis que d’autres l’envient parfois. Souvent même.

J’ai toujours privilégié cette liberté : ne pas avoir de comptes à rendre au quotidien, personne sur le dos, je suis seule, libre, avec mon ordinateur, mes commandes, mon planning et mes clients. Ainsi va ma vie d’indépendante.

Une indépendance qui peut faire rêver, mais que l’on paye cher aussi. Retour sur les avantages et les contreparties de cette vie en dehors des normes.

Freelance, le top des avantages

  • Pas d’horaires, pas de pointage, je dispose de mon temps comme il me plaît. Libre à moi de me lever à midi ou de prendre mon après-midi pour aller faire du shopping. J’organise mon temps, ma vie, mon travail.
  • Je pars en vacances quand je veux ! Je peux même sauter dans un avion à la dernière minute.
  • Pas besoin de m’habiller ou me coiffer, je peux travailler en pyjama au fond de mon lit. Pas de tenue obligatoire, en dehors de mes rendez-vous professionnels.
  • Je peux envoyer promener un client si notre collaboration de me convient pas. C’est d’ailleurs moi qui choisis avec qui travailler et dans quelles conditions !
  • Quand un client me félicite pour mon travail, j’ai la fierté de me dire que je ne le dois qu’à moi.
  • Si cette liste des avantages n’est pas si longue, c’est sans doute parce que le mot liberté résume à lui seul tous les avantages !

Non, la vie de freelance n’est pas un long fleuve tranquille

  • Qui dit vacances, dit congés pas payés pour les freelance. On oublie les jours de congés payés, donc autant vous dire qu’on compte ses jours de vacances. A nous de faire notre petite cagnotte pour se mettre au vert l’esprit léger. En écrivant cette cette phrase, je me dis que nous sommes sans doute peu nombreux à partir l’esprit vraiment tranquille. Comme les entrepreneurs, les indépendants sont toujours à l’affût d’un mail, d’une commande, et si un client nous demande en urgence un boulot la veille de notre départ en vacances… A nous de gérer pour garder notre client !
  • Se remettre en question en permanence. Il faut sans cesse partir en quête de nouveaux clients, avoir un coup d’avance pour ne pas se trouver sans aucune rentrée d’argent le mois suivant.
  • Etre freelance, c’est être bien organisé. Autant dans ses dossiers, dans les papiers administratifs que dans sa comptabilité. Anticiper sur les charges, les impôts, gérer au mieux sa trésorerie. Avoir un petit matelas de sécurité pour assumer les périodes de creux.
  • Et gérer son temps, c’est aussi ne pas se laisser distraire, se donner un rythme et un cadre de travail. Ne pas se laisser envahir par les enfants ou les copines qui ne bossent pas. On a tendance à croire que les freelance sont libres de leur temps, tout le temps. Libres oui, mais ils ont aussi du travail (et ne sont donc pas forcément disponibles pour aller au cinéma, vous chercher à la gare ou garder votre bébé parce que vous êtes en panne de nounou…).
  • Savoir digérer les moments plus creux, quand plusieurs contrats arrivent à terme en même temps et qu’on n’a pas eu le temps d’anticiper.
  • Se confronter au RSI, le Régime Social des Indépendants. Ces 3 lettres donnent le vertige à la majorité des indépendants qui n’ont d’autres choix que de passer par les griffes du RSI. Je ne m’étalerai pas sur le sujet, je n’ai pas envie de m’énerver.

 

Ma liberté chérie a un prix. Aujourd’hui pour rien au monde, je ne troquerai cette indépendance contre une vie salariée. Même si parfois, dans les moments creux, il m’arrive de me dire que je ferai mieux de signer un CDI. Je vous rassure, ça ne dure jamais plus de 3 minutes !

Vous pourriez aussi aimer

4 Commentaires

  • Répondre Delphine Wuillaume 26 août 2016 at 09:41

    Merci pour cet article ! Je viens d’avoir 40 ans et je me demande si je ne vais pas me lancer freelance après 18 passées en tant que salariée… donc toute expérience, comme la tienne, est bonne à lire ! Merci !

    • Répondre sandrine 26 août 2016 at 09:59

      Il faut bien peser le pour et le contre avant de se lancer Delphine, mais je ne peux que t’encourager à essayer si ton projet tient à la route. Bonne chance 🙂 (et c’est toujours très positif d’avoir de nouvelles envies et projets)

      • Répondre Delphine Wuillaume 26 août 2016 at 12:27

        Merci Sandrine ! Qui ne tente rien n’a rien et il vaux mieux vivre avec des remords qu’aves des regrets… donc , va bien falloir y aller !!

        • Répondre sandrine 26 août 2016 at 13:35

          Alors prépare bien ton projet, arme-toi et fonce 🙂

    Laisser un commentaire