Sport

Sport : pourquoi je ne suivrai pas le BBG

avis BBG

Si vous surfez régulièrement sur le net, plus particulièrement sur les blogs forme et sport, vous n’êtes pas sans connaître le BBG ou BIKINI BODY GUIDE lancé par la ravissante Kayla Itsines.

Pour celles qui seraient passées à côté, filez sur son site découvrir son programme. Un challenge de remise en forme basé sur du sport (à haute dose…) et un régime alimentaire très strict. Il faut dire qu’en trainant sur son Instagram, c’est assez bluffant de voir les photos avant/après de toutes ces jeunes femmes. Et tentant, je l’avoue.

Pourtant, après avoir lu des avis sur le net, téléchargé la première semaine gratuitement, je ne franchirai pas le pas. Je ne suis pas anti BBG mais cela ne me correspond pas du tout. Pourquoi ?

Pourquoi je dis non au BBG !

Voilà les 5 raisons qui me font dire que ce défi n’est pas pour moi :

  1. J’aime les silhouettes musclées, mais franchement, en regardant certaines photos, on est limite. J’aime les silhouettes ultra toniques, les jambes fuselées, les ventres plats et les corps harmonieux. Je ne veux ni biceps, ni abdos qui se voient.
  2. Impossible de suivre un tel régime alimentaire sur le long terme. Je suis une adepte du bien manger, mais aussi du plaisir. On ne se refait pas. Je préfère de loin suivre une alimentation équilibrée et variée au quotidien, en m’octroyant sans aucune culpabilité une bonne pizza ou un tiramisu de temps en temps.
  3. Je n’ai pas le temps. Si l’on détaille le programme du BBG, il faut tous les jours s’astreindre à ses 30 minutes de sport. Ca ne semble pas énorme vu comme ça, mais si l’on compte l’échauffement, le temps de se changer et se doucher, on arrive vite à 1 heure. Et quand on avance dans le programme, le rythme s’intensifie et l’on est obligée de faire 2 séances par jour, notamment pour rattraper certaines séances. Avec un job et une famille, ça devient tout de suite plus compliqué.
  4. Faire du sport, oui, trois fois oui, mais culpabiliser si on a « sauté » une séance, non. Le sport doit rester un plaisir et en aucun cas une contrainte. Courir, nager, boxer, jouer au tennis, faire du fitness, du yoga, peu importe l’activité qu’on pratique, il faut avant tout éprouver du plaisir dans sa discipline. Difficile de croire que sans aimer la musculation, on tiendra le rythme sur la distance…
  5. A 40 ans, il faut non seulement faire du sport, mais aussi prendre soin de soi. Ecouter son corps, respecter les petites douleurs et prendre le temps. Je ne suis pas convaincue par les entrainements à haute dose.

Sur le principe, ce programme qui alterne les séances de musculation, fitness et cardio est vraiment alléchant. Et donne évidemment des résultats. Pas forcément en 3 mois comme le montrent certaines photos, mais à long terme, le corps se transforme inévitablement.

A mon avis, tout le monde n’est pas fait pour suivre un tel programme à ce rythme. Je ne vais pas m’imposer cette frénésie et culpabiliser si je n’arrive pas à suivre la cadence.

Je vais continuer à suivre chaque semaine mes entrainements de tennis et continuer mes matchs régulièrement, courir quand j’ai envie et le temps, faire de l’elliptique, des abdos, du rameur, du ski alpin, du paddle, du wake, de la marche, et tout ce qui me sera donné de faire … et avec ça, je serai en forme !

Bon, je vous laisse, il neige mais ma petite séance d’élliptique m’attend.

Vous pourriez aussi aimer

6 Commentaires

  • Répondre Sophia 24 janvier 2015 at 12:27

    Je partage cet avis nuancé sur les programmes intensifs. Sur moi, les régimes n’ont jamais marché. Moins je pense à mesurer mon alimentation, plus mon poids se stabilise.Les choses se sont équilibrées à partir du moment où mincir a cessé d’être une obsession. Quant au sport, je danse beaucoup. Mais ce ne serait pas possible sans le plaisir. Evidemment, je n’ai plus la tonicité d’un « photoshop. » 😉 Mais je vis bien quand même 😉 Bonne journée.

    • Répondre sandrine 4 février 2015 at 17:02

      Tu as raison ! Arrêtons d’être obsédées par nos corps et notre alimentation. Ne courrons pas après un corps parfait, alors qu’il faut profiter de l’instant présent, du plaisir d’une activité physique ou d’un bon repas. Belle journée à toi 😉

  • Répondre Bianca 11 juin 2015 at 16:14

    Bonjour, je suis arrivée ici un peu par hasard, en recherchant des articles sur le BBG. J’ai suivi les 3 premières semaines du programme, et je suis vite arrivée aux mêmes conclusions que vous. Le BBG est chronophage, incompatible avec vie de famille + travail. D’ailleurs, une grande partie des filles suivant le BBG sont encore étudiantes, comme on peut le lire sur les groupes Facebook dédiés au programme.

    La culpabilisation est extrêmement présente, notamment via ces mêmes groupes Facebook, où les filles postent leur repas, leurs « exploits » sportifs… et beaucoup, beaucoup de photos. Sous prétexte de BBG, tout est bon pour se montrer sous toutes les coutures, souvent en petite tenue. Si c’est cela l’esprit BBG, je n’adhère pas.

    J’ajouterai pour finir que si les résultats sont impressionnants sur une silhouette mince (muscles rapidement dessinés) il n’en va pas de même pour les morphologies plus rondes. Le BBG n’est donc pas le remède à tout, il est préférable de choisir un sport adapté à son corps, à son niveau et aux résultats souhaités.

    Merci pour votre article qui montre les limites du BBG. On entend tellement partout que ce programme est « magique », il était nécessaire de mettre les points sur les i !

    • Répondre sandrine 12 juin 2015 at 16:26

      Absolument Bianca, le sport doit être un plaisir avant tout. La musculation et le cardio ne sont pas pour toutes les femmes et les résultats ne seront pas les mêmes. Et c’est vrai que ces photos qui inondent les réseaux sociaux font beaucoup culpabiliser ! Faisons-nous plaisir en trouvant LE sport et LE rythme qui nous conviennent 🙂

  • Répondre Iva 21 juillet 2015 at 10:54

    J’ai craqué et j’ai commencé l’année passée. J’ai toujours été quelqu’un de super actif et j’ai plutôt été excitée par le challenge (même en étant plutôt sportive, j’avais jamais entendu parlé de Burpees de ma vie… J’étais plutôt du genre Outdoor Girl :)) mais le plus décourageant c’était de voir à quel point on a toutes un rythme de progression différent. Et quand tu vois certaines qui dévoilent un six-packs après deux semaines et chez toi tu remarques à peine une différence… Enfin pour le coup là j’ai arrêté. Enfin je ne suis plus son programme même si je reprends très régulièrement ses exercices, je me mets beaucoup moins la pression :)) Et en plus y il y a plus de résultats ahaha !

    Xx

    Iva

    http://beblondedontbestupid.blogspot.de/

    • Répondre sandrine 21 juillet 2015 at 11:16

      Tu as raison Iva, chacune son rythme et surtout il faut faire du sport sans pression et avec beaucoup de plaisir !

    Laisser un commentaire