Beauté & Bien-être

Règles abondantes : s’informer et soulager

regles abondantes

Voilà un sujet jamais évoqué sur ce blog et qui concerne pourtant de nombreuses femmes quadras, mais aussi des quinquas. Pas encore ménopausées, mais qui trainent depuis des années des soucis liés à leurs règles. En effet, plus d’1 femme sur 5 souffre de règles abondantes, un syndrome qu’on appelle aussi ménorragie.

Si certaines vivent avec ces douleurs et ces inconvénients tout au long de leur vie, il faut souligner que la plupart des femmes sont touchées après l’âge de 30 ou 40 ans. Et que les règles abondantes représentent le premier motif de consultation entre 30 et 50 ans ! Malheureusement, elles sont encore peu nombreuses à oser en parler, laissant cela sur le compte de Dame nature.

Beaucoup n’abordent pas cette question avec leur médecin, pensant que ce phénomène est courant. Lorsque les règles sont abondantes, et d’autant plus lorsqu’elles sont liées à des douleurs, il est difficile de mener une vie ordinaire. La moitié de ces femmes estiment ne pas pouvoir vivre normalement pendant 1 jour de leur cycle. Il devient délicat de sortir entre amis, de travailler ou faire du sport. Ajouté à cela l’anxiété, la fatigue ou l’anémie que cela provoque.

Il est temps d’agir !

Règles abondantes : des solutions existent !

Si la gêne physique est omniprésente au cours des règles, il faut insister aussi sur la douleur que l’on ressent. Peu le savent, mais il est possible de remédier à ce syndrome dans la grande majorité des cas.

Des solutions médicamenteuses (anti-inflammatoires non stéroïdiens), chirurgicales (curetage, ablation de l’endomètre, des polypes ou fibromes, hystérectomie), ou hormonales (pilule, stérilet) viendront à bout de la majorité des règles abondantes.

Pour trouver ce qui vous convient, il faut en parler avec votre médecin. Après une consultation et d’éventuels examens complémentaires, votre gynécologue saura vous prescrire le meilleur traitement, ou vous orienter vers des solutions chirurgicales adaptées à votre cas.

Mieux s’informer pour mieux prévenir

Pour informer au mieux les femmes et les aider à soulager leurs troubles, Hologic vient de lancer une campagne de sensibilisation autour de ce délicat sujet. Un site internet sur les règles abondantes, premier du genre, est entièrement dédié à cette question !

Toutes les informations pour comprendre cette maladie sont réunies, ainsi que les moyens qui existent pour y remédier. Vous trouverez les réponses à toutes vos questions : à partir de quand doit-on s’inquiéter ? Quand consulter ? Quelles solutions ?

regles abondantes

Aujourd’hui, les règles abondantes sont considérées comme une maladie dont on peut librement parler à son médecin. Ne restez pas dans le silence, osez aborder le sujet avec votre gynécologue, des solutions existent sans doute pour vous.

Libérons-nous de nos règles abondantes, et parlons-en !

règles abondantes

Article en partenariat avec Hologic

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Répondre linneagotbeauty 30 juin 2018 at 23:35

    coucou

    c’est un sujet qui concerne toutes les femmes jeunes ou moins jeunes, et qui fait écho à ce que j’ai vécu durant 3 longues années ou rien n’a pu venir à bout de ces hémorragies dûes à des fibromes…..ni le traitement hormonal entamé il y 10 ans pour supprimer les fribromes, entre ce laps de temps qui s’est écoulé,mon gynéco a réussi à me trouver une pilule qui ne me fassent pas saigner entre deux cycles,les spotting….
    et puis fin 2013 , les choses se sont accéléréess, des hémorragies chaque mois, lorsque l on travaille ce n ‘est pas simple de s’équiper comme les enfants….des baisses de tension à 6, j’étais angoissée chaque mois durant 1 semaine invalidante….seule la pilule me permettait d’avoir une « vie normale » en la prenant en continue sur quelques mois…
    mon gynéco m’a mise sur esmya en janvier 2017 pendant 3 mois, sans régle, c’était le pied, sauf que les effets indédirables sont assez lourds, vertiges fréquents qui cessent avec le temps, la probabilité que j’ai à nouveau mes régles et surtout que j’ai à nouveau des hémorragies étaient quasi nulles d’après mon gynéco, sauf qu’à l’arrêt de ces 3 mois, j’ai eu à nouveau une hémorragie , je n’en pouvais plus physiquement et moralement, ma grand-mère est décédée , ce fut un tel choc que mes régles ont cessé depuis 1 an ……
    mon gynéco ne m’a jamais encouragé aux interventions chirurgicales , car il n’était pas pour, seuls les traitements avaient plus d’avantages. et de résultats, ce qui fut loin d’être le cas pour moi…..

    • Répondre sandrine 2 juillet 2018 at 14:38

      Je crois que chaque histoire est différente mais qu’il faut, dans tous les cas, consulter, se renseigner et ne surtout pas rester dans le silence et la douleur. Ce n’est pas normal de souffrir de règles abondantes, il y a toujours quelque chose derrière. Une prise en charge médicale permet bien souvent d’y remédier et de soulager les patientes.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.