Humeur

Instagram & moi

Instagram, le bon et le mauvais. Instagram est devenu au fil des années mon réseau social préféré, loin devant Facebook, Pinterest ou Snapchat. Assurément très chronophage, on a vite fait de se connecter dès qu’on a quelques secondes à perdre. Hormis ce détail, c’est un réseau facile d’accès sur lequel on peut rapidement se concocter un petit feed qui nous ressemble, mêlant nos centres d’intérêt et nos amis.

Le bon côté de ce réseau social, ce sont les jolis comptes avec de sublimes photos, les inspirations de voyages, la déco, les recettes de cuisine, les bons plans, la découverte de marques confidentielles et la mode. C’est l’univers que je me suis créé et qui évolue avec mes envies du moment. Mon feed regroupe aussi des comptes très drôles, d’autres un peu fantasques, certains qui écrivent de jolis mots, des personnages publics ou des sportifs de haut niveau. J’aime retrouver chaque jour leurs posts, suivre leurs avis, apprendre de leurs découvertes, noter leurs bonnes adresses, dénicher un bon plan ou craquer pour un vêtement d’une marque que je n’aurais jamais connue sans Instagram.

Le moins bon côté, ce sont ces comptes gonflés aux faux like et followers, celles et ceux qui étalent leur vie (trop) privée à tort et à travers, enfin l’ego surdimensionné de quelques-uns.

La course aux followers ?

Alors oui, ma communauté est petite sur Instagram, comparée à certains comptes. Je ne fais ni la course aux like ni aux followers. Je ne calcule pas, j’avance à l’instinct en fonction des jours et de mes envies de partage. Ma communauté a l’avantage d’être fidèle et authentique. Du moins, c’est comme ça que je la vois.

Mon job de community manager me pousse de l’autre côté du miroir : celui des marques. Je gère donc plusieurs comptes, je passe beaucoup de temps à observer, regarder, analyser les comptes d’influenceurs divers. Entre les achats de followers, de like et de commentaires, les photos retouchées, les comptes gonflés pour avoir une audience monétisable … cela me laisse souvent, trop souvent, dubitative. Heureusement, des outils nous permettent de démasquer ces comptes « gonflés » et d’inciter les marques à ne plus collaborer avec eux. La tendance est à faire confiance à de plus petites audiences, confidentielles mais authentiques. Tant mieux ! Il y a tant à dire que ce point mériterait à lui seul un article.

Objectif selfie ?

Je ne pense pas avoir l’ego de certain(e)s, et être prise en photo est un exercice que je ne m’aime pas vraiment. Drôle de paradoxe quand on tient un blog, mais c’est comme ça. Je pense que mon nombre d’abonné(e)s monterait en flèche si j’affichais davantage ma bobine. Si je me shootais tous les jours dans une nouvelle tenue, de face, de profil, dans ma cuisine, dans ma salle de bains, dans mon jardin, dans ma voiture. Cela ne me ressemble pas et surtout ne m’intéresse pas : je n’ai pas la selfite aiguë.

Dévoiler sa vie privée ?

Tout est dans la modération et dans l’art de poser ses propres limites. Pas question pour moi de faire des stories au réveil, de partager ma vie depuis mon petit déjeuner jusqu’à vous dire bonsoir. Cela n’a aucun intérêt, et c’est une intrusion dans mon espace personnel. Cela n’empêche pas de dévoiler par petites touches ma vie privée, mais dans une juste mesure et sans que cela porte préjudice à mes proches.

Photographier ses enfants ?

C’est un point qui a tendance à m’énerver. Consciente que les mamans (dont je suis) sont fières de leur progéniture, je suis pourtant choquée de les voir étaler les photos de leurs enfants. Je ne parle pas de comptes privés, mais de comptes publics et largement suivis. Quelque chose me dérange. Certains le font avec élégance, respect et discrétion, mais parfois on frôle l’hystérie avec un véritable étalage des enfants, au réveil, à la crèche, dans le bain, dans son lit.

Les petits n’ont rien demandé. Les plus grands sont parfois heureux de voir leurs photos postées sur le compte de papa ou maman. Ils pourraient aussi le regretter à l’adolescence. Si cela m’est arrivé 3 ou 4 fois de partager des photos de mes filles, elles sont adultes et m’ont évidemment donné leur accord.

Une vitrine du « trop beau » et « trop parfait » ?

Beaucoup reprochent à Instagram de ne montrer que le « beau » : belles photos (retouchées ou pas), beaux endroits, corps parfaits, vie idéale, sans jamais dévoiler la face sombre du quotidien. Tout est beau, tout est parfait. Ce n’est pas toujours vrai, certains comptes sont plus authentiques et plus proches de la réalité. Il faut en avoir conscience lorsqu’on débarque sur ce réseau, et surtout en parler avec les plus jeunes. Qu’ils n’imaginent pas que la vie est belle, lisse et facile, comme sur ces jolies photos (sans doute été retouchées).

 

Chacun vit Instagram à sa manière, en mode privé ou public. En posant ses propres règles et dans une grande liberté. C’est sans doute ce qui me plaît aussi. Rien ne nous oblige à suivre tel ou tel compte. Vous l’aurez compris, malgré ces quelques petites mises en garde, j’aime beaucoup Instagram, où je partage ce que j’ai envie de montrer. Et je garde ma vie privée, privée.

Vous pouvez toujours venir m’y rejoindre, qu’on échange, qu’on discute, c’est là où je suis le plus souvent.

Vous pourriez aussi aimer

4 Commentaires

  • Répondre Beatrice 28 juin 2018 at 11:35

    Je partage ton avis pratiquement en tous points!
    Instagram est devenu LE réseau que je consulte …tout le temps!
    Et je suis aussi d’accord avec les photos et vidéos « limite » des enfants (souvent dans des situations qui attendrissent certainement les parents mais qui agaceront probablement les enfants concernés s’ils tombent dessus plus tard…)
    Belle fin de journée!

    • Répondre sandrine 28 juin 2018 at 14:35

      Merci Béatrice ! En parlant des enfants, pensons aussi à toutes ces photos qui trainent sur la toile et qui peuvent aussi se retrouver n’importe où. Bref, quand c’est fait avec discrétion et élégance, cela ne me gêne pas, mais parfois c’est vraiment trop ! Bonne journée 😀

  • Répondre Pimprenelle 8 septembre 2018 at 07:56

    J’adore Instagram car j’aime regarder des images ! C’est ma source d’inspiration quotidienne ! Cela peut être le look d’une copine comme les coloris d’un oiseau ou d’un tableau ! Je ne publie plus qu’une fois par jour pour avoir le temps d’aller voir les autres mais mon fil est pollué par les gros comptes tous pareils que je fuis et là pub ! Ça me gonfle ! J’ai aussi réduit ma story pour ne pas tout partager et saturer les autres ! Savoir se mesurer mais c’est pas toujours simple tant on a envie de partager ! Sinon toujours le naturel, sans filtre ni photoshop ! Je ne supporte pas le mensonge ! J’evite Juste de partager le négatif pour l’oublier au plus vite et surtout pas les enfants ! Seul mon Gaspard apparaît car il est modèle et mon homme pour calmer les morts de faim !
    Sur ce , bon we ma belle

    • Répondre sandrine 8 septembre 2018 at 09:17

      Tu es une instagrameuse au top ! Des bisous jolie Pimprenelle 😀

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.