Humeur

Les Iles Vierges britanniques – Part.1 #Anegada

anegada

Fin janvier 2017, j’ai eu la chance de m’envoler pour une croisière dans les Iles Vierges britanniques. Sur Instagram, je vous avais embarqué avec moi le temps de quelques photos. Aujourd’hui, je vous raconte ces îles.

Petit archipel des Antilles, les Iles Vierges britanniques, qu’on appelle plus simplement BVI (British Virgin Islands), se trouvent à la jonction entre l’océan Atlantique et la mer des Caraïbes. Ce sont une soixantaine d’îlots, certains habités, d’autres totalement vierges, qui composent cet ensemble des territoires Britanniques d’Outre-mer. A côté, se trouvent aussi les Iles Vierges américaines et les Iles Vierges espagnoles. Voilà pour le point géographie.

Les Iles Vierges britanniques sont incontestablement les plus connues des touristes et des amateurs de voile. On les visite le plus souvent en bateau, les plages sont de vraies cartes postales, baies secrètes, petites criques perdues, sable blanc et eaux cristallines. Il paraît même qu’elles ont inspiré Robert Louis Stevenson pour écrire son « Ile au Trésor ». Un paysage qui ne compte plus aujourd’hui de corsaires ou de pirates, mais une multitude des superbes bateaux.

Première étape : vous arriverez sans doute à Road Town, capitale de l’île Tortola. Par avion en provenance de Saint Martin ou des Etats-Unis, ou par bateau depuis les Iles Vierges américaines. Ne vous attardez pas sur Tortola, faites vos provisions pour la semaine dans l’un des RiteWay Food Market de l’île. Puis en bateau, la douceur des petites îles vous attend !

Pourquoi une croisière ?

A moins de vouloir passer vos vacances dans un superbe hôtel les pieds dans l’eau, l’option croisière s’impose comme une évidence. Une navigation agréable, des mouillages faciles et une multitude de spots sauvages où l’on peut tranquillement s’arrêter le temps d’une baignade. Le bateau est le moyen de locomotion idéal pour se balader entre les îles, assez proches les unes des autres. La navigation se limite à quelques heures dans la journée. La location d’un bateau seul est une possibilité si vous savez naviguer et êtes à l’aise dans un espace inconnu, mais la location d’un bateau avec skipper est l’option la plus simple pour découvrir les îles en toute tranquillité.

croisiere iles vierges

L’arrivée sur Anegada

Concernant la durée du séjour, prévoir au minimum 7 jours sur place, le temps de découvrir 5 ou 6 îles. Le programme ? Chaque jour une petite navigation, la découverte de nouvelles criques et toujours des fonds marins splendides.

Pour vous permettre d’apprécier les Iles Vierges, j’ai scindé cet article en 2 billets. Voici le premier consacré à l’île de Anegada (cliquez sur les photos pour les agrandir).

Anegada, BVI

Anegada, la sauvage

Seule île plate de l’archipel, cette île corallienne est aussi la plus au Nord et la plus sauvage. Ce n’est pas la foule des grands jours, moins de 300 personnes vivent ici, installées autour d’un unique mouillage et de quelques restaurants. Pas de ceux à la décoration clinquante. Ceux où l’on déguste des langoustes pieds nus dans le sable. Pas de bling-bling, juste des murs colorés, un sable blanc, une mer turquoise et des sourires partout. Voilà pour le décor.

setting point anegada

L’arrivée sur le dock principal de Anegada

Une fois débarqués à Anegada, la location d’un scooter pour la journée permet de faire le tour de l’île. Louer une voiture est aussi possible, et les taxis communs sont nombreux.

taxi bvi

Les taxis communs, très prisés dans les BVI

L’avantage du scooter est de pouvoir emprunter les chemins de sable, vous arrêter où bon vous semble, histoire de vous baigner, seul au monde dans le lagon.

british virgin islands

Emprunter les chemins de traverse

Kite, SUP, snorkelling, tout est possible

Vous aimez le kitesurf ? Allez voir Tom, à Anegada Beach Club  (ABC) qui dispense des cours de kite et loue du matériel aux plus confirmés. Vous verrez, le lagon reste assez désert, pas de risques de s’emmêler les lignes entre kitesurfeurs.

kitesurf iles vierges

Kitesurf – Anegada Beach Club (remarquez la foule dans le lagon !)

Pour le déjeuner, on profite du restaurant de l’hôtel : petit, joli, les pieds dans le sable, avec un rapport qualité/prix très honorable.

Vous êtes adepte du paddle ? Louez votre SUP ou votre kayak à côté d’ABC, vous trouverez tout ce qu’il faut pour vous amuser. N’oubliez pas vos palmes, masques et tuba !

A chaque nouvelle plage, sa petite baignade avec exploration des fonds marins. Les tortues ne sont pas les plus nombreuses ici, mais vous pourrez nager au milieu d’une multitude de poissons.

lagon turquoise

Seule au monde

Un petit arrêt au Flash of Beauty, à Loblolly beach, histoire de faire un peu de snorkelling et de boire un verre dans un espace typique.

loblolly flash of beauty

A l’image du Flash of Beauty, chaque construction est ultra colorée

Petite île, mais très animée le soir !

Pas beaucoup de concurrence sur Anegada, mais laissez-vous tenter par un dîner au bord de l’eau, dans l’un de ces restaurants un peu désuets le long de la plage comme le Neptune Treasures. Les couchers de soleil sont superbes et vous dégusterez la spécialité de l’île, la langouste.

Anegada restaurant

Le Nepture Treasures, immersion dans les années 60

Ou, plus local encore, réservez une table sur la plage à Setting Point. Rien de luxueux, hormis la langouste grillée qu’on vous sert à table. Une des meilleures de l’île, paraît-il. L’authenticité avant tout. Les convives autour des tables sont nombreux, la majorité des plaisanciers descendent de leurs bateaux (parlons plutôt de leurs yachts) pour dîner sur l’île.

setting point anegada

Setting Point, coloré et incontournable

A Setting Point, les murs colorés témoignent de l’ambiance des soirées. On y voit des dizaines de t-shirts accrochés au plafond, accrochés là par des visiteurs d’un soir. Après le dîner, les tables sont rangées, le DJ sort ses platines et le son vous berce sur la plage. On boit des rhums, on danse pieds nus dans le sable, au milieu des locaux qui se mêlent aux riches plaisanciers américains. Un mélange des genres que j’aime beaucoup. La convivialité est de mise, la bonne humeur fait plaisir à voir, tout le monde vous parle, on vous invite à danser. Chacun repart ensuite sur son bateau, ivre de cette jolie fête.

Si vous préférez dîner à bord de votre bateau, venez au moins boire un dernier verre sur la plage. Le détour vaut le coup !

Les t-shirts accrochés au plafond !

Je vous laisse rêver, la suite de la croisière avec Virgin Gorda et Cooper Island dans un prochain billet.

anegada

Les longues plages de sable fin au coucher du soleil

Vous pourriez aussi aimer

10 Commentaires

  • Répondre Isa 22 février 2017 at 16:23

    Magnifique croisière ! Quelle chance ! Je vais suggérer cette destination à mon mari pour nos 20 ans de mariage. Merci pour le blog aussi. A très vite.

    • Répondre sandrine 22 février 2017 at 16:24

      Merci Isa et bienvenue parmi nous 😀

  • Répondre anne 23 février 2017 at 16:32

    Canon ce voyage ! Ca me fait tellement rêver ! Merci pour les photos, c’est déjà ça.

    • Répondre sandrine 23 février 2017 at 16:41

      PLus que canon, pas de mots 😀

  • Répondre michelle 23 février 2017 at 16:43

    C’est magnifique, justement je cherche un endroit pour aller fêter les 50 ans de mon mari. Pourquoi pas ? merci pour ce blog, je tombe dessus par hasard, j’ai 46 ans, j’adore.

    • Répondre sandrine 23 février 2017 at 16:46

      Bonne idée !

  • Répondre christel 24 février 2017 at 11:26

    Ah oui quand même, ça envoie du lourd les photos et ça donne envie. Je crois que je n’aurais jamais le budget pour partir mais on peut toujours y rêver.

  • Répondre Slow Down 26 février 2017 at 21:19

    Le rêve absolu! Je vais facilement convaincre les kitesurfers de la maison d’aller naviguer dans ces eaux claires! Merci pour cette jolie découverte et hâte de lire la suite

    • Répondre sandrine 27 février 2017 at 08:33

      Ah oui du côté du Kite, Anegada c’est le top, le lagon est parfait (y compris pour débuter), peu de monde, de l’espace, un cadre idyllique et un encadrement adorable !

  • Répondre fabienne 2 mars 2017 at 08:51

    Le rêve absolu ! J’ai l’impression qu’on parle moins de ces iles alors qu’elles ont l’air merveilleuses.

  • Laisser un commentaire