Humeur

Freelance : organiser son quotidien

freelance mode d'emploi

Pas toujours facile de concilier vie professionnelle et vie personnelle quand on travaille en freelance ! Sans horaires fixes mais avec des délais à tenir, la motivation est parfois difficile à trouver, d’autant plus lorsque le bureau n’est pas isolé du reste de la maison. On est vite envahi par les uns et les autres, il faut apprendre à cloisonner. Séparer le temps « pour la maison » et le temps du « bureau ». Et au milieu de tout ça, s’accorder aussi du temps pour soi, sans culpabilité.

Cela fait plus de 20 ans que je travaille seule et que mon bureau est à la maison. Ce rythme et cette organisation me conviennent parfaitement, même si j’ai parfois eu du mal à séparer mes deux vies : professionnelle et personnelle.

Les premières années de mon activité, on me regardait bizarrement : tu travailles chez toi ? Mais, tu n’as pas de bureau ? Mon statut suscitait la curiosité et pour certaines personnes, je n’étais pas crédible : on ne pouvait pas travailler sérieusement quand on était freelance. Heureusement, les temps ont changé. Les jeunes sont de plus en plus nombreux à tenter l’aventure en solo, et le télétravail s’est imposé comme une normalité. On envie désormais ceux qui ont installé leur bureau chez eux.

L’organisation est la clé du succès de ce mode de travail. Scinder les temps où l’on travaille, des moments pour la maison. En tout cas, c’est comme ça que j’ai pu m’adapter à ce rythme.

Bien travailler chez soi

  • Délimiter visuellement un coin bureau, même si l’espace en question mesure 2 m² ! Le décorer, le rendre chaleureux et accueillant.
  • Avoir la possibilité de fermer son bureau. Même s’il est installé dans un endroit exigu, ne pas avoir à ranger ses dossiers tous les jours est un point positif. Le soir, on ferme la porte, on tire le rideau, et hop, on oublie tout jusqu’au lendemain.
  • Couper le téléphone de la maison, ainsi que son portable si on ne l’utilise pas pour travailler. Cela évitera d’être dérangé toutes les 5 minutes par une alarme, un coup de fil ou une notification.
  • Reporter les « corvées de la maison » .
  • Ouvrir son agenda tous les matins, dérouler sa journée et suivre scrupuleusement sa to-do-list quotidienne.
  • Se fixer des horaires de travail et les respecter.
  • S’habiller. Ou pas ! Ce point est à ranger dans la case des petits bonheurs du freelance : certains aiment traîner en pyjama quand ils n’ont pas de rendez-vous, d’autres ont besoin de s’habiller, se maquiller, se coiffer pour travailler.

Du temps pour la maison

  • Votre conjoint, vos enfants, vos amis font partie de votre vie. Ils vont, ils viennent dans la maison, avec des horaires qui empiètent parfois sur votre travail. S’ils ont besoin que vous leur accordiez du temps, vous devez au départ définir quelques règles. Faites-leur part de vos impératifs et de vos horaires : pendant ce temps-là, personne ne doit vous déranger.
  • Si vos enfants sont petits, mieux vaut les faire garder pendant que vous travaillez. Sinon, vous risquez de tout faire à moitié. Quand vous êtes au boulot, vous n’êtes pas en train de donner un biberon. Et vice-versa. 
  • N’essayez pas de jongler entre une tâche ménagère et un email professionnel à envoyer, vous vous perdriez rapidement. Lorsque vous rangez, lavez, triez, faites les courses, accompagnez les enfants, pendant ce temps-là oubliez votre travail !
  • Rien ne vous empêche de décréter qu’à l’heure du déjeuner, vous décrochez du boulot pendant 1 heure ou 2, mais ne culpabilisez pas. Quand vous êtes à la maison, vous y êtes pleinement.

Du temps pour soi

  • Vous avez envie de faire du sport ? De méditer ? Suivre des cours de dessin ? Ne culpabilisez pas, cela fait partie de votre organisation et c’est un pilier majeur de votre équilibre. Dans votre planning hebdomadaire, notez vos activités extra-professionnelles. Et tenez vos engagements !
  • Faites la sieste si vous en ressentez le besoin ou si c’est une habitude qui vous permet d’être plus performant dans votre activité.
  • Programmez des déjeuners avec des amis.
  • Acceptez des rencontres et soirées networking pour élargir votre réseau.

Ces petits conseils permettent de structurer sa vie professionnelle et ne pas se laisser envahir par des éléments extérieurs. Après 20 ans à travailler seule, je sais que je peux, sans que cela soit contre-productif, m’accorder quelques libertés : du sport en pleine journée, une séance shopping, un rendez-vous chez le coiffeur dans l’après-midi, ou même regarder le biathlon à la télévision.

Vous pourriez aussi aimer

6 Commentaires

  • Répondre Laetitia 10 mars 2018 at 18:01

    Bonjour et merci pour ce billet très bien écrit.
    Je travaille aussi de la maison et me retrouve bien dans cette organisation.
    Puis-je savoir quelle est votre activité?
    Merci

    • Répondre sandrine 10 mars 2018 at 18:31

      Je suis rédactrice et community manager 😀

  • Répondre Armelle 10 mars 2018 at 19:37

    Bonjour, je viens de découvrir ton blog, et j’aime beaucoup tes articles. Je me retrouve dans ton blog car tes articles me correspondent (sûrement car j’ai 43 ans). Je réfléchis par mal en ce moment pour me lancer en freelance (mais je réfléchis Beaucoup trop, et je crois que je crains de me lancer). Est-ce que je peux te contacter pour discuter avec toi? Merci d’avance, et à bientôt.

    • Répondre sandrine 10 mars 2018 at 19:43

      Bonjour Armelle, merci pour ton adorable commentaire 😀 Bienvenue par ici ! Bien sûr, tu peux m’envoyer un mail 40andsowhat(@)gmail.com, je serai ravie d’échanger avec toi. Mais parfois, il ne faut pas trop réfléchir !!! Bon week-end !

  • Répondre Lou 12 mars 2018 at 08:40

    J’ai travaillé pendant 2 ans à la maison juste avant la création de nos bureaux. Pas facile au début et puis je m’y suis habituée.
    J’avais mon agenda toujours bien calé entre boulot et temps pour la maison.
    Depuis quelques temps, j’ai une « envie » de projet qui va certainement me replonger dans le freelance … je pense que je vais me lancer 😉
    Merci pour ton article.
    Bises

    • Répondre sandrine 12 mars 2018 at 08:55

      Ahahaha, tu m’intrigues avec ton projet … hâte d’en savoir plus et te voir te lancer !!! Des bises !

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.