Sport

La compétition sportive, un atout du développement personnel

sport en competition

Le sport en compétition, sans pour autant devenir champion de sa catégorie, apporte beaucoup à ceux qui ont la gagne dans le sang. Et à tous les autres aussi. Des valeurs personnelles, sociales et cognitives qui aident les enfants à se construire, et donnent aux adultes la possibilité de grandir encore un peu.

Si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que j’aime le sport, que j’ai toujours pratiqué plusieurs activités sportives, parfois en compétition, et que non, je ne suis pas devenue une grande championne. Je crois que l’esprit de compétition est bien ancré en moi, même si avec les années, j’ai largement revu mes objectifs à la baisse. (Enfin, une petite remontée à 15/3 au tennis ne serait pas pour me déplaire).

Il y a des sports qu’on aime pratiquer en loisir, alors que nous abordons les autres en compétition. Je pratique la course à pied, mais je n’aime pas spécialement les courses officielles. En revanche, je ne me lasse pas des tournois de tennis et je prends beaucoup de plaisir à me battre sur le court. D’autres activités, comme le yoga par exemple, ne sont pas adaptées à la compétition. De même qu’on peut être très doué et ultra-sportif, sans avoir l’esprit de compétition. Le sport pour le sport, et c’est très bien ainsi.

Pourtant, je dois bien reconnaître que la compétition sportive présente de nombreux atouts. Non seulement physiques, mais aussi sur un plan plus personnel. Que l’on soit enfant, adolescent ou adulte, se battre contre soi-même dans un sport individuel (golf), contre un adversaire direct (tennis, judo…) ou au sein d’un collectif (handball, football…) développe de nombreuses qualités et sollicite un grand nombre de valeurs.

La compétition sportive, un pas de plus dans le développement personnel ?

Au-delà de ses bienfaits sur la santé, le sport développe des qualités personnelles, fait valoir des valeurs sociales et agit sur le développement personnel et cognitif. Lorsqu’il est pratiqué en compétition, le sport apprend :

  • La persévérance
  • Le respect d’autrui et des règles établies
  • L’acceptation et la gestion de l’échec
  • L’humilité
  • La gestion du stress, de la colère, de l’impulsivité, de l’agressivité
  • La concentration
  • Le courage
  • Le mérite
  • La volonté
  • L’épanouissement personnel
  • La confiance en soi
  • L’estime de soi
  • Le dépassement de soi
  • L’élaboration d’une stratégie
  • La cohésion du groupe
  • L’esprit d’équipe

Tous ces bénéfices, ces bienfaits et ces valeurs, peuvent être développés par mille et un autres biais, mais le sport est un excellent vecteur chez l’enfant, comme chez l’adulte. On n’appréhende évidemment pas les choses de la même manière, on relativise plus facilement à l’âge adulte, et l’échec est plus difficile à accepter chez les jeunes.

On apprend beaucoup de la compétition pendant l’enfance et l’adolescence. A condition seulement de ne pas subir une pression déplacée de la part de ses parents. Que ces derniers gardent toujours en tête que le sport est un loisir avant tout ! Et lorsqu’on pratique la compétition à l’âge adulte, cela reste une excellente discipline de vie.

 © Crédit photo Petr Sevcovic

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Répondre ellea40ans-Stephanie 14 juin 2017 at 07:06

    Je pense aussi que le sport et la compétition sont une fabuleuse école pour apprendre à se connaître. Moi je ne suis pas super sportive mais mon ado l’est beaucoup et le sport lui apporte énormément. Je te souhaite une belle journée

    • Répondre sandrine 14 juin 2017 at 08:57

      Tu as raison, on se découvre encore un peu plus à travers la compétition. Merci, bonne journée à toi aussi !

    Laisser un commentaire