Mes enfants & moi

Nos enfants au collège : les premiers choix.

choix des langues

En surfant l’autre jour sur les réseaux sociaux, je suis tombée sur un post qui m’a laissé perplexe. A l’origine de ce post, une maman avait laissé son enfant décider seul de sa 1ère langue vivante à l’entrée en 6ème. Un choix qu’il devait faire parmi 6 langues (espagnol, anglais, chinois, italien, arabe, allemand). Elle justifiait sa démarche au nom de la parentalité positive. Si je respecte son choix, je me suis quand même posé des questions, puisque j’ai imposé l’anglais en 1ère langue vivante à mes enfants.

Les responsabiliser jusqu’à un certain point

Bien sûr, il faut responsabiliser les enfants, leur laisser choisir certaines options et ne pas vouloir leur imposer nos envies ou notre façon de penser. C’est à nous de les mettre sur la voie de l’autonomie et de la réflexion. Pour moi, le choix de la première langue vivante mérite d’être encadré. Tout en leur expliquant comment et pourquoi je les dirige vers cette langue. La liberté de penser, comme celle de choisir, d’accord, mais certaines décisions me semblent difficiles à prendre à 10 ans. Même s’ils pourront toujours revenir sur ce choix, recommencer le parcours, il y a certaines directions que l’on doit accompagner, expliquer, entourer. Et ne pas les laisser seuls juges.

Expliquer sa décision

A 10 ans, on peut comprendre beaucoup de choses. Mais est-on en capacité d’avoir une vision globale des répercussions que peut avoir le fait de parler telle ou telle langue ? A mon avis, non. Je pense aussi qu’ils pourraient nous reprocher plus tard de ne pas les avoir guider. Parler anglais me semble indispensable pour cette génération, c’est pourquoi j’ai souhaité que mes filles choisissent cet apprentissage. Je ne parle pas de leur imposer l’anglais à tout prix, mais de ne pas les seuls face à leur choix. Evidemment d’autres parents placeront le chinois, l’espagnol ou l’arabe pour diverses – et légitimes – raisons en premier choix. C’est tout à fait respectable, et les parents devraient expliquer aux enfants cette décision.

Libres de certains choix

En revanche, je pense que les enfants peuvent choisir, avec l’aide de leurs parents, leur seconde langue vivante ! Idem pour les activités physiques ou extra-scolaires. On ne va pas leur imposer notre choix, sous prétexte que cela nous plaît, mais respecter leurs envies, si elles sont adaptées à leur rythme, leur âge, leur parcours.

En 3ème, ils seront en capacité de comprendre le sens de leur orientation au lycée. On peut alors accompagner leur raisonnement, leur proposer des alternatives, d’autres solutions, les aider à se projeter dans l’option qu’ils choisiront.

Ceci bien entendu reste mon avis. Je me trompe peut-être totalement dans ma réflexion et je serai heureuse d’écouter vos points de vue. Quels sont les choix que vous avez accompagnés, guidés ou laissés faire ?

 

©  Crédit photo de couverture : Pexels

Vous pourriez aussi aimer

12 Commentaires

  • Répondre Armelle 9 avril 2018 at 12:40

    Bonjour Sandrine,
    Moi, j’ai 3 ados, et ils ont fait anglais en première langue, première langue que nous leur avons imposé en leur précisant que c’était une langue internationale qui leur servirait pour leur avenir. Quand à la deuxième langue, c’est eux qui l’on choisi (les garçons ont pris l’espagnol, et ma fille l’italien.)
    A bientôt dans un prochain article

    Armelle

    • Répondre sandrine 9 avril 2018 at 14:22

      Bonjour Armelle, nous avons donc réagi de la même manière avec nos enfants ! Merci 😀

  • Répondre Lou 9 avril 2018 at 13:38

    Mes deux filles ont fait anglais en 1ere langue et nous aussi, nous leur avons imposé. Partout dans le monde on parle anglais, c’était donc tout décidé.
    En 6eme, je trouve « encore » un peu jeune pour décider…
    Bisous Sandrine

    • Répondre sandrine 9 avril 2018 at 14:03

      Ah ! ça me fait plaisir de voir que je ne suis pas seule dans ce cas… sur le post auquel je faisais allusion, tout le monde félicitait la maman d’avoir laissé son enfant choisir ! Je me suis demandée si j’avais loupé un truc. Tu as donc fait le même choix que moi pour tes filles, et je trouve ça normal. Bisous 😀

  • Répondre Fabienne 9 avril 2018 at 18:11

    Mon avis est plus mitigé… cela dépend comment l’enfant vit l’ecole. Parfois l’enfant peut être motivé pour apprendre une autre langue étrangère. Alors pourquoi pas, cela peut lui donner confiance. Pour ma part, j’ai appris l’anglais à l’école pendant tout le collége, le lycée et en études supérieures…. et je suis bien en peine de tenir une conversation à l’étranger. L’anglais à l’école reste une matiére scolaire. On peut apprendre une langue étrangère à n’importe quel âge ! Je suis des cours d’anglais avec une association à 40 ans !!!! Mon mari apprend le japonais car il avait envie de découvrir cet univers. L’anglais s’apprend aussi en dehors du systéme scolaire d’une autre façon .

    • Répondre sandrine 9 avril 2018 at 18:33

      Bonjour Fabienne, merci pour ton message et bienvenue par ici 😀 Je comprends ta position, c’est vrai qu’on peut apprendre une langue à tout âge et avec grand plaisir ! De là à lui laisser l’entière liberté… j’hésite encore 😀

  • Répondre MissCoquelicot 10 avril 2018 at 17:59

    J’ai imposé aussi… mais une classe bilangue allemand-anglais. On y apprend l’anglais ET l’allemand dès la 6ème, 3h pour chacune des langues pour tout le collège.
    Ma fille ainée a conservé ce choix au lycée avec une section européenne Allemand, et ma 2ème choisira une section euro Anglais. J’avoue que pour le 3ème l’an prochain, le choix de sa section est toute trouvée.. !
    Les aider à faire un choix à 10 ans relève pour moi de la parentalité !

    • Répondre sandrine 11 avril 2018 at 09:27

      Merci Miss Coquelicot ! Tu as raison, la parentalité, voilà le mot qui convient !

  • Répondre Pic 11 avril 2018 at 09:10

    Oups je me suis récemment posée la question a posteriori car moi aussi j ai imposé la classe bilangue l anglais et allemand car nous venions du Luxembourg et qu il y appris l allemand dès la grande section. Mon fils m a récemment fait la réflexion que personne ne l avait interrogé en amont et j avoue je me suis sentie légèrement coupable. Mais mon fils s épanouit dans cette école et cette classe donc reconnaît que i ai fait le bon choix. Je me demande comment je vais m’y prendre avec ma fille qui est actuellement en cm1 ! Mon mari lui se pose moins de questions que moi comme souvent !
    J ai choisi cette filière en fonction des capacités, des recommandations de sa maîtresse de cm2 et pensais comme toi qu’a Son âge il n avait pas la maturité pour choisir- mais j avoue je regrette de ne pas lui avoir fait confiance et en avoir parlé davantage avec lui!
    On apprend tous les jours grâce à eux
    Bise

    • Répondre sandrine 11 avril 2018 at 09:27

      Hello Pic ! Merci pour ton commentaire. Je trouve aussi qu’à 10 ans on est encore un peu « jeune ». Peut-être qu’il faut parler davantage avec eux et leur expliquer nos choix, c’est peut être ça, en fait. Leur expliquer pourquoi on choisit pour eux.

  • Répondre Isa-monblogdemaman 11 avril 2018 at 10:39

    Moi je regrette que mes parents m’aient laissée choisir, sans éclairage ma section au bac. J’aurais aimé en discuter avoir des avis, des contre avis, plutôt qu’entendre le fameux. Fais ton choix, ce sera le bon parce que ce sera le tien. C’est peut être ce qu’on appelle la parentalité positive mais ça met sur les enfants une pression inimaginable. En ce qui concerne ton exemple, l’anglais n’est pas un plus dans notre société, c’est ne pas me parler qui est discriminant. Parler (bien) une autre langue vivante peut être un plus en revanche. Et ne pas expliquer cela à un enfant qui se retrouvera un jour en galère pour trouver un job parce qu’il parle chinois et pas anglais, ce n’est pas forcément l’accompagner.

    • Répondre sandrine 11 avril 2018 at 17:48

      Ah bah voilà ! Je suis totalement d’accord avec toi ! Et je suis ravie que ton témoignage, du côté enfant (toi) apporte de l’éclairage à ma réflexion. Tu as mille fois raison, je trouve aussi qu’un enfant qui ne parle pas anglais risque tôt ou tard d’être pénalisé. Et notre rôle c’est bien de leur expliquer tout ça !

    Laisser un commentaire