Sport

Faire du sport avec ses enfants, le bonheur assuré !

sport avec enfant

Quel bonheur de partager une activité sportive avec ses enfants ! Qu’ils aient 8, 10, 12 ou 18 ans, qu’ils soient enfants, pré-ados, adolescents ou déjà adultes, c’est un vrai plaisir de partager quelques instants de complicité à leurs côtés. Proposez à vos enfants de faire du sport avec vous, ou initiez-vous à leur discipline préférée !

Pas besoin d’être ultra-sportif, vous pouvez déjà les accompagner, les soutenir, les encourager dans leur pratique. Assister à quelques entraînements, être à l’écoute de leurs performances, comprendre les règles de leur sport, choisir avec eux l’équipement adéquat. Même si votre enfant ne deviendra jamais un champion sportif, même s’il n’est pas doué, même si vous n’aimez pas sa discipline, son plaisir mérite d’être encouragé.

Evidemment, si vous aimez chausser les baskets, relever des défis et prendre part à ses activités, le plaisir partagé sera d’autant plus grand. J’avais déjà évoqué dans un précédent post les activités que je partageais avec mes filles, notamment le tennis, la natation ou le running. Et plus occasionnellement le ski alpin, le ski nautique ou le wake. Même si elles ont aujourd’hui un niveau plus (bien plus) élevé que moi en course à pied, on s’amuse toujours autant. Elles m’attendent, je les suis… Petite victoire très personnelle, côté tennis, je n’ai pas encore été battue !

10 bonnes raisons de pratiquer un sport en famille

Que vous pratiquiez la course à pied, le vélo, le roller, le tennis, le yoga, le surf … peu importe, voici 10 bonnes raisons de partager une activité sportive avec ses enfants. Au-delà des bienfaits physiques que développe le sport, ces moments passés entre adultes et enfants permettent de :

  1. Passer du temps avec ses enfants, ça n’a pas de prix.
  2. Faire un geste pour votre santé, et celle de vos enfants.
  3. Apprendre ensemble l’effort, le dépassement de soi, éventuellement la compétition.
  4. S’offrir des moments de complicité, hors du train-train quotidien.
  5. Ouvrir de nouveaux sujets de discussion.
  6. Vous challenger, et pourquoi pas relever des défis à deux, c’est encore mieux.
  7. Dans les moments difficiles, ce sas de décompression peut aider à renouer le dialogue.
  8. Se porter une admiration mutuelle.
  9. Trouver une nouvelle motivation pour progresser (ou ne pas régresser !) : pas question de décevoir vos enfants !
  10. Inciter vos enfants à dépasser leurs limites et développer de nouvelles capacités pour vous impressionner.

Allez, hop, on y va !

© Crédit photo Filios Sazeides

Vous pourriez aussi aimer

4 Commentaires

  • Répondre Lou 24 mai 2017 at 17:42

    Je n’ai jamais réussi à pousser mes filles au running ! Dommage cela aurait pu être sympa.
    Par contre, l’ainée a fait de la natation à haut niveau et la cadette du handball.

    • Répondre sandrine 24 mai 2017 at 23:22

      L’essentiel c’est de faire du sport en tout cas !

  • Répondre Janachète 24 mai 2017 at 20:26

    J’ai fait de la danse pendant longtemps dans la même école que mes filles et l’on faisait les galas en même temps. C’était un vrai plaisir.
    J’ai toujours suivi mon fils dans ses tournois de tennis en tant que supportrice .
    Aujourd’hui ils sont adultes et même si j’aimerais c’est plus difficile. Ils ont leurs amis .
    Bon we Sandrine !

    • Répondre sandrine 24 mai 2017 at 23:21

      Merci Jany, c’est super d’avoir pu partager tout ça, même si c’est plus difficile aujourd’hui ! Bon week-end à toi aussi !

    Laisser un commentaire