Beauté & Bien-être

Consultation à la Clinique Ostéobio

ostéopathie

J’ai découvert l’ostéopathie il y a près de 20 ans. Sceptique au départ, c’est devenu au fil des années, une évidence pour soulager de nombreux maux que l’allopathie ne parvenait pas à soigner. Une séance annuelle, petit check-up histoire de me sentir mieux, accompagnée d’autres séances lorsque mon corps le réclamait. J’ai été suivie plusieurs années par un médecin ostéopathe, puis ensuite par une jeune ostéopathe dont j’étais pleinement satisfaite mais qui a déménagé. Mes filles aussi sont passées entre les mains de mes ostéopathes.

Séduite par les séances, l’une d’elles suit d’ailleurs aujourd’hui des études d’ostéopathie. Voilà comment j’ai découvert la clinique de l’école OSTEOBIO, école supérieure d’ostéopathie et de biomécanique appliquée à Cachan (94).

Consulter dans une clinique d’étudiants en ostéopathie ?

Pour permettre aux étudiants de se préparer au mieux au métier d’ostéopathe, OSTEOBIO a ouvert en 2012 une clinique ostéopathique interne à Cachan. En 2014, la clinique OSTEOBIO s’est même étendue au Centre Hospitalier de Villeneuve Saint-Georges, ouvrant ainsi au public la 1ère clinique ostéopathique hospitalière de France.

Forte de ce succès, un autre Centre Hospitalier devrait ouvrir d’ici peu en région parisienne. Un moyen idéal pour les étudiants de se former à leur métier (5 ans d’études) en ayant un contact direct avec le patient. J’ai donc pris rendez-vous pour une consultation (ouverte au public) sans aucun a priori.

J’ai été accueillie par deux élèves, une de 4ème année et une autre élève en fin de 5ème année, chapeautées par un de leurs professeurs. La première a procédé à un long questionnaire, validé par l’étudiante en fin d’études, sous l’œil concentré de leur professeur. Après avoir posé un diagnostic et les manipulations à effectuer, l’élève de 4ème année a laissé sa place à la seconde élève plus expérimentée. Cette dernière a confirmé le diagnostic et procédé aux manipulations nécessaires.

Je suis revenue dix jours plus tard pour une seconde consultation qui s’est déroulée selon le même processus. Le professeur n’est intervenu qu’une seule fois pour insister sur un point soulevé par l’étudiante.

Mon avis sur la clinique OSTEOBIO

J’ai pu comparer cette consultation avec mes précédentes séances chez mes ostéopathes habituels.

  • La prise de rendez-vous et l’accueil se font dans les règles et peu de choses, si ce n’est l’âge moyen et le nombre des praticiens, ne diffèrent d’un cabinet ostéopathique classique.
  • Le questionnaire médical était complet, rien n’a été oublié.
  • La table de pratique est confortable, les salles de consultation spacieuses et l’hygiène scrupuleusement respectée.
  • Très efficaces, les manipulations ont été faites en douceur.
  • Les recommandations d’usage ont été faites par les étudiantes.

Soulagée par mes deux séances, je suis ressortie confiante (et en pleine santé !), de mes consultations. Je recommanderai sans hésiter la Clinique Ostéobio, même si le fait de ne pas être suivie par le même praticien à chaque fois peut gêner certains patients.

Soulignons que chaque patient bénéficie d’un dossier médical, conservé informatiquement auquel les étudiants ont accès à à chaque séance.

A savoir

  • L’ostéopathie n’est à ce jour pas remboursée par la Sécurité sociale. En revanche, les consultations sont de plus en plus souvent prises en charge par les mutuelles. Celles délivrées par la clinique Ostéobio peuvent aussi entrer dans ce cadre.
  • Dans cette clinique, vous avez la possibilité de prendre un forfait annuel de 75 € pour 10 séances.

Pour en savoir plus : www.osteobio.net

osteobio

Edit : ce billet a été écrit en toute transparence, sans aucun partenariat ni influence de la clinique.

Il s’agit de ma propre expérience. 

Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

  • Répondre Sophia 17 août 2015 at 10:39

    Je vais me renseigner, mais je ne crois pas avoir dans ma région un tel centre de formation qui propose des consultations aussi intéressantes. Perso, la prise en charge par des personnes différentes ne me gênerait pas. Et, comme toi, je suis convaincue par ces médecines dites « parallèles » qui soignent beaucoup de maux « mécaniques » contre lesquels la chimie des médicaments ne peut rien.

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.