Mes enfants & moi

SOS. Mon fils rame en maths.

difficulté scolaire

Votre fils est au collège ou au lycée et ses notes en maths ou en français ne décollent pas et ont bien du mal à dépasser la fatidique moyenne ? En ce mois de mars, il est encore temps de prendre les choses en mains. Le conseil de classe du second trimestre va bientôt vous signifier un « redoublement assuré si ses notes en maths ne remontent pas ». Comment aider un adolescent en difficulté scolaire ?

Remédier à une difficulté scolaire passagère

Vous êtes bien passé par là, vous faisiez figure honorable en maths à son âge, vous allez l’aider. Seulement voilà, les histoires de pourcentages, de fractions, de géométrie sont bien rangées dans un coin tout au fond de votre cerveau. Et ça fait des lustres que vous n’avez pas eu besoin de vous en servir. Sans compter que vouloir expliquer le cours de maths à son fils ou sa fille relève d’un véritable exploit.

Ils ont en effet une fâcheuse tendance à vous poser leur cahier sous le nez et si, en 30 secondes montre en mains, vous n’avez pas résolu l’exercice sur lequel il sèche, vous aurez droit à un sanglant « tu sais comment faire ou t’as oublié ? »…. Et votre réponse qui s’impose : « Euh, comment dire, mon chéri, non, j’étais plutôt doué en maths, mais tu vois, ça fait juste 25 ans que je n’ai pas tenté de résoudre une fraction de ce genre et là, maintenant, tout de suite, j’aimerais que tu me laisses gentiment 10 minutes, histoire que je me replonge dans le cours en question. »

Et vous sentez déjà l’énervement de votre fils qui lève les yeux au ciel, et vous qui n’arrivez pas à vous concentrer. A mon humble avis, une aide extérieure s’impose.

Des aides précieuses

Proposez à un ami, un voisin, un cousin, un grand-père de venir chaque semaine l’aider à reprendre tous les cours de la semaine. Deux petites heures de concentration pour mettre à plat les notions évoquées et ne rien laisser au hasard. Aidé d’un petit livre d’exercices (il en existe pour toutes les matières, toutes les classes), vous n’avez plus qu’à lui imposer quelques devoirs en plus. Quelques efforts, quelques cours particuliers et quelques euros pour un résultat qui devrait arriver très vite.

Quelques sites spécialisés proposent des professeurs à domicile. Attention ! Observez bien l’âge, le profil, l’expérience, les avis et les témoignages signalés pour chaque professeur. Car n’importe qui peut se présenter en tant que professeur … Et n’oubliez jamais qu’un étudiant très brillant qui a intégré Polytechnique à 18 ans, n’est pas forcément un bon pédagogue. Tout repose sur sa capacité à expliquer de manière claire les notions en question. Un exercice qui n’est pas donné à tout le monde !

Commencez par un cours d’essai, vous sentirez très vite si le contact passe entre le jeune professeur et votre fils. Prenez le temps de dénicher la bonne personne, mais cela vaut la peine : en quelques cours seulement, vous pouvez débloquer une situation, éclairer votre enfant sur une notion qui restait très vague dans son esprit.

Avec un peu de travail, de la méthode, et quelques efforts, ses notes vont reprendre la bonne direction.

Vous pourriez aussi aimer

4 Commentaires

  • Répondre Virginie 31 mars 2014 at 17:25

    J’ai pas de gosse, mais bon sang ce que j’étais nulle en maths
    Mais au final 14 au bac, personne n’est une cause perdue haha
    Bisous bisous

  • Répondre Arwen 1 avril 2014 at 19:11

    le mien est en 4ème, pour le moment, on gère mais après, ce sera plus rude!

    • Répondre sandrine 2 avril 2014 at 09:17

      Je confirme, je confirme… le passage au lycée est plus difficile. Mais on finit toujours par s’en sortir 😉

    Laisser un commentaire