Mes enfants & moi

CES GROSSESSES ADOLESCENTES

grossesses adolescentes

16 millions. C’est le chiffre annoncé d’adolescentes qui deviennent mères chaque année, la plupart n’ayant pas désiré cette maternité. Non seulement ces grossesses ne sont pas désirées, mais elles occasionnent bien souvent des complications.

Grossesses adolescentes : tous concernés

A l’occasion de la Journée mondiale de la population célébrée le 11 juillet, le secrétaire général de l’ONU a porté son attention sur la grossesse de ces jeunes filles. Se positionnant en fervent défenseur de l’éducation, de la santé et des droits des jeunes filles, Ban Ki-moon a attiré le regard de la population internationale sur ce phénomène.

L’éducation sexuelle porte une lourde responsabilité dans l’information donnée aux adolescentes sur leurs risques de grossesses. Le secrétaire général de l’ONU a ainsi suggéré de fournir et de développer les services de santé adaptés en matière de planification familiale, de prévention et de développement des maladies sexuellement transmissibles parmi lesquels le VIH. Il est aujourd’hui convaincu du pouvoir qu’ont les adolescentes à transformer le monde actuel.

Les jeunes filles doivent avoir accès à l’enseignement primaire au minimum afin de recevoir une instruction de qualité. Pour finir son allocution, Ban Ki-moon a résumé ainsi ses propos : « Si nous consacrons de l’attention et des ressources à l’éducation, à la santé et au bien-être des adolescentes, ces agents du changement seront encore mieux armés pour faire évoluer la société dans le bon sens pour les générations à venir. En cette Journée mondiale de la population, engageons-nous à aider les adolescentes à réaliser leur potentiel et à contribuer à notre avenir commun ».

Parlons-en !

Et lorsque l’on sait qu’en France près de 5000 adolescentes mènent une grossesse à terme chaque année, il est de temps de réagir. En temps que parent de jeunes filles, c’est notre rôle à tous de prendre en main leur éducation, même si un accident peut toujours arriver. Leur parler, leur tendre la main, les guider pour éviter des grossesses non désirées. Et tant de drames qui se jouent par la suite. Il est de notre devoir de parent aimant d’aider nos enfants.

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Répondre sophia 24 mars 2014 at 14:44

    Un chiffre gonflé! Il faut faire face à cette évolution!

    • Répondre sandrine 24 mars 2014 at 15:21

      je pense que les tests de grossesse en vente libre dans les supermarchés vont peut être aider certaines jeunes filles à déceler une grossesse non désirée de manière précoce. Et même si ça ne solutionne pas tout, ça peut éviter quelques drames. 🙂

    Laisser un commentaire