Beauté & Bien-être

Sculpter son ventre à 40 ans, c’est possible !

abdominaux hypopressifs

Sujet épineux : le ventre des femmes. Certaines l’aiment plat, d’autres scrutent leurs tablettes de chocolat tandis que les dernières se satisfont d’un ventre (légèrement) enrobé. A l’heure du bikini, on aimerait souvent retrouver le ventre de notre adolescence. Malheureusement, l’âge et les grossesses sont passés par là, laissant quelques traces sur notre corps. Et ce n’est pas fini puisque la taille risque de s’épaissir un peu à la ménopause. A 40 ans, il est encore temps de sculpter son ventre et de retrouver une sangle abdominale tonique ! Oui, un ventre plat à 40 ans, c’est possible. Avec les abdominaux hypopressifs, c’est simple et sans danger pour notre corps.

En été comme en hiver, les programmes minceur et les programmes de remise en forme pullulent sur les réseaux sociaux et dans la presse. Evidemment, les abdominaux sont rois. Faire travailler ses abdominaux c’est bien, mais les solliciter avec des exercices appropriés sans danger pour la santé, c’est encore mieux. Oubliez d’emblée les exercices classiques pour travailler la sangle abdominale (le pédalage sur le dos par exemple), et découvrez les abdominaux hypopressifs. Des exercices qui font travailler en profondeur et en douceur, sans crainte pour le dos et le périnée. Indispensables lorsqu’on a eu des enfants !

Les abdominaux hypopressifs, c’est quoi ?

Si vous êtes maman, vous vous souvenez sans doute de votre rééducation périnéale qui sollicitait en douceur vos abdominaux et votre périnée. Ce sont ces exercices, sollicitant les muscles profonds qui sont aussi les plus adaptés pour nous, quadras ! Garantissant un travail réel, sans danger pour le dos et le périnée, les abdominaux hypopressifs limitent les risques d’incontinence ou de prolapsus (mieux vaut prévenir que guérir !).

A l’inverse donc des traditionnels exercices qui, non seulement font ressortir le ventre, mais appuient sur la zone périnéale, exposent le dos à d’éventuelles hernies et augmentent le diastasis (écartement des grands droits) !

Comment bien pratiquer ?

Installée dans une position très précise, le travail repose sur la gestion de la respiration. Il est difficile de vous expliquer en quelques mots comment adopter la position idéale pour suivre vos exercices.

Le plus simple et le plus sûr est de demander conseil à un kinésithérapeute qui, en une séance, vous montrera des séries d’exercices à pratiquer librement. Vous pouvez aussi vous fier aux vidéos proposées par l’AFU (Association Française d’Urologie) ou celles de Séverine Jacinto.

Autre aide précieuse sur la question, le livre du docteur Bernadette de Gasquet : « Abdos, arrêtez le massacre« . Un livre comme une véritable sonnette d’alarme !

Quels résultats ?

Si les exercices sont pratiqués régulièrement, les résultats arriveront en quelques semaines. Prenez votre temps, travaillez à votre rythme et votre ventre plat se dessinera peu à peu.

Enfin n’oubliez pas que le secret d’un corps tonique, c’est aussi la pratique régulière d’une activité physique, une alimentation variée et équilibrée, une bonne hydratation. Prenez soin de vous !

 

Vous pourriez aussi aimer

4 Commentaires

  • Répondre catherine 28 juin 2016 at 20:17

    merci beaucoup pour cet article ,je commande des ce soir le livre ,je ne connaissais pas cette gymnastique mais tout ce qui est doux m interesse car j ai bien peur qu en effet la pratique habituelle des abdos fasse plus de mal que de bien au dos et au perinee ,j ai plus de 50 ans mais j ai hate de lire et de pratiquer ;merci encore pour ce partage

    • Répondre sandrine 29 juin 2016 at 09:15

      Je crois qu’il est temps que toutes les femmes aient conscience de l’importance de faire les bons exercices ! Après il sera trop tard, on aura fait souffrir son dos et son périnée … on en paiera le prix:-)

  • Répondre tallulah06 29 juin 2016 at 19:33

    le bouquin je l’ai, il faut que je le relise car je n’ai pas tout compris aux exercices.
    le mieux pour les abdos c’est le pilate qui met en pratique ce que tu dis.

    • Répondre sandrine 30 juin 2016 at 09:53

      Le livre permet de bien comprendre le sujet mais il est très difficile de bien visualiser les exercices, c’est pourquoi je conseillais de consulter un kiné ou de regarder des vidéos sur le net (attention à la source !). Et tu as raison, le Pilates ou le Yoga font travailler dans ce sens.

    Laisser un commentaire