Beauté & Bien-être

40 ans, l’âge de la prévention ?

prevention cancer 40 ans

On vient de fêter ses 40 ans, ou on file tranquillement vers la cinquantaine, jusque-là tout va bien. Pas de souci de santé, on mange healthy et on fait du sport. Parfait. C’est le timing idéal pour contrôler que la machine est en forme et qu’aucune maladie ne vous guette au tournant.

Je n’ai pas l’intention de vous coller le bourdon, mais simplement vous faire prendre conscience qu’on a la chance de vivre dans un pays ultra médicalisé et d’être entouré de médecins compétents. Et qu’un simple examen de contrôle peut tout bêtement vous sauver la vie.

Je vous avais déjà parlé dépistage (par ici), je me dis qu’une petite piqûre de rappel ne vous ferait pas de mal. Inutile de vous ruer sur TOUS les examens médicaux, ce serait stupide, mais consultez votre médecin traitant et adoptez un dépistage approprié.

La prévention en 5 points :

1. On demande à son médecin généraliste de procéder à un check-up général : tension, pouls, analyses de sang pour commencer.

Faites le point sur vos antécédents médicaux personnels et familiaux avec votre médecin traitant et, après auscultation, celui-ci jugera utile de vous orienter ou non, vers divers spécialistes. Il peut vous prescrire un écho-doppler cardiaque, vous conseiller de prendre rendez chez un phlébologue ou un gastro-entérologue.

2. On prend rendez-vous avec son gynécologue, histoire de passer par l’étape frottis de dépistage. En fonction de votre âge et de vos antécédents familiaux, une mammographie peut vous être prescrite. Une échographie des seins ou des ovaires peut compléter les examens.

3. Le dermatologue, indispensable pour faire le point sur vos grains de beauté, d’autant plus si ces derniers ont récemment changé d’aspect (couleur, forme).

4. Pour compléter ce petit bilan, on consulte un ophtalmologue, la presbytie survenant généralement autour de 45 ans. Vous verrez, une paire de lunettes, ça vous change la vie !

5. Et le dentiste, on en parle ? J’espère que vous consultez régulièrement pour un contrôle et qu’en cas de douleurs, vous n’attendez pas 3 mois pour prendre rendez-vous.

Mieux vaut prévenir que guérir, vous ne pensez pas ?

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Répondre StepHh 28 mai 2016 at 10:16

    Je suis bien d’accord avec toi pour l’importance de la prévention. On a souvent peur de consulter par peur des résultats mais comme dit le proverbe « la peur n’évite pas le danger ».
    Pour ma part, le dentiste c’est tout les ans pour un simple contrôle et détartrage mais c’est une habitude que j’ai prise, la mammo c’est tous les 2 ans car antécédents familiaux. Le bilan sanguin a également été fait pour vérifier que je n’avais pas de carence suite à mon régime sans gluten. L’ophtalmo j’y suis passée aussi à cause de maux de tête : hypermétropie.
    Mais la quarantaine ne m’a pas épargnée : paralysie de la jambe = 7 mois de rééducation, tendinites des chevilles = 6 mois de kiné, découverte de mon hypersensibilité au gluten = régime sans gluten et rdv avec gastro-entérologue. Mais je garde la pêche ; )

    • Répondre sandrine 4 juin 2016 at 18:43

      Oups, difficile ce cap de la quarantaine ! Le principal c’est de garder le moral et de se dire qu’on a encore plein de jolies choses à vivre 🙂

    Laisser un commentaire