Humeur

40 ans le plus bel âge ? Etre quadra, le bonheur en 10 points.

avoir 40 ans

Oui, vous avez bien lu, j’aime mes 40 ans. A bien y réfléchir depuis 8 ans, bon, oui, j’ai déjà 48 ans… (je ne vais pas changer le nom du blog tous les ans, on verra pour 50andsowhat). Reprenons. A bien y réfléchir, depuis que je suis quadra, je n’ai jamais été autant en accord avec moi-même.

Alors, si je peux en consoler quelques-uns qui approchent de la quarantaine avec une bonne dose d’appréhension, j’en serai très heureuse. On dit que cette dizaine est une période où l’on passe de la réalisation de ses désirs à une réalisation de soi. Voilà quelque chose qui me parle.

10 raisons de se sentir mieux à 40 ans

1. Je me sens plus forte qu’à 30 ans pour faire des choix et prendre des décisions. Que ce soit dans le domaine relationnel, professionnel ou personnel, plus rien ni personne ne m’impressionne aujourd’hui. La timidité de mon enfance est bien loin.

2. Je sais ce que je veux, ce que j’aime et ce qui me convient. Ne pas tergiverser pendant 3 heures, aller droit au but, sans se soucier du regard de l’autre, voilà qui est efficace et fait gagner un temps fou. Et le temps est un allié précieux.

3. Les enfants sont grands, plus libres, presque autonomes et je retrouve une certaine forme de liberté. Aujourd’hui, celle-ci n’a pas de prix. J’ai davantage de temps pour moi, et même si je cours partout, je m’oblige à m’accorder chaque jour un petit espace vital rien que pour moi.

4. Je ne m’impose plus rien, je passe outre les conventions et les convenances, j’envoie valser les habitudes, les rythmes et je tends à vivre comme je l’entends, dans le respect de mes valeurs. C’est encore parfois difficile, mais j’y travaille.

5. Je m’aime comme je suis, je ne cherche à copier personne et j’ai enfin trouvé mon style. Même si je ne ressemble à rien aux yeux de certains, je suis MOI et j’ai, enfin, appris à m’aimer (il y avait du boulot, croyez-moi).

6. J’aime mes rides. Oui, oui, vous avez bien lu. Et alors ? Mon visage de quadra me parle, me ramène à de doux souvenirs, évoque mes bonheurs et mes douleurs. Mes rides sont les témoins de ma vie et tant mieux ! D’ailleurs vous pouvez en avoir une petite idée par là (même si cette nouvelle n’est en rien autobiographique, je me sens proche de cette femme).

7. J’ai fait amie amie avec mes complexes. Balayés, rayés et magie, j’en ai même fait une force. Je n’ai pas assez de temps pour m’encombrer l’esprit avec ces choses-là.

8. J’ai encore des rêves plein la tête et des challenges à relever. Vous pouvez d’ailleurs découvrir mon dernier défi par là. Et je vous assure que de se fixer quelques objectifs, ça vous donne une forme olympique !

9. J’ai appris à me faire plaisir sans aucune culpabilité. Si je fais du sport, si je mange plus sainement, si je m’octroie le temps de faire une sieste dans la journée, c’est parce que j’en ai envie. Et paradoxalement, je suis aussi capable d’avaler un paquet de Haribo sans une once de culpabilité. Le plaisir, je vous dis, le plaisir.

10. J’ai appris à dire NON. Je crois que c’est là ma plus belle victoire.

J’espère que la prochaine décennie sera encore plus riche. En attendant, je trinque à la santé et au bonheur de tous les quadras !

Vous pourriez aussi aimer

18 Commentaires

  • Répondre ellea40ans - Stephanie 7 juin 2016 at 16:56

    Je suis d’accord avec toi. 40 ans c’est la liberté !

    • Répondre sandrine 7 juin 2016 at 17:01

      Merci Stéphanie et bienvenue parmi nous 🙂

  • Répondre StepHh 8 juin 2016 at 16:12

    Je peux trinquer avec toi ? (J’ai plein de menthe au jardin pour les Mojito hihi)

    • Répondre sandrine 9 juin 2016 at 11:31

      Oh oui Stéphanie ! Vive l’été, vive les Mojitos 🙂 Tchin Tchin !

  • Répondre Lydie 22 juin 2016 at 16:08

    rha la la … que j’aimerai être dans cet état d’esprit … bon ok mes 40 je les ai dans 6 mois, mais je sais pas ça me fait peur … plus cette dizaine que les précédentes … allez savoir pourquoi :s
    Bon ok je ne suis pas bien en ce moment, mais je sens que tout ce que tu as dit me touche dans le sens où c’est que je souhaite par dessus tout … je travaille pour avoir tous les mêmes points positifs que toi …
    Je vais me pencher sur ton blog … et je sens que je vais puiser pas mal d’inspirations … je pars à la cette découverte …
    Longue vie à ton blog …
    Merci pour tous ces points positifs (oui j’aime bien blablater par écrit 😉 )

    • Répondre sandrine 22 juin 2016 at 16:29

      Avec un peu d’avance bienvenue chez les quadras Lydie 🙂 Ne t’inquiète pas, c’est une super dizaine ! A très vite !

  • Répondre Val Lao sur la Colline 27 juillet 2016 at 13:43

    Oh que oui, je suis tellement d’accord ! 4 & 10 oui oui et oui !!! 5 & 7 je n’y suis pas encore tout à fait mais j’y travaille… Quant au 6, ma mère s’étonne toujours quand je lui dis que j’aime les rides en toute sincérité, mais je dois avouer que je préfère celle des autres que les miennes. Enfin non, ce ne sont pas les rides qui me dérangent chez moi (en fait j’en ai très peu), mais plutôt la perte d’élasticité de la peau (le fameux ovale du visage qui se prend une gamelle…. terrible)

    • Répondre sandrine 27 juillet 2016 at 14:19

      On a chacune nos petits « points » qui nous tracassent 😉 mais on apprend à vivre avec !

  • Répondre Delphine 6 juillet 2017 at 17:35

    Pour moi 40 ans, c’est la liberté !
    Je les ai eu en février, j’ai 4 enfants que j’élève seule et j’ai décidé de partir plus souvent en vacances, ils se gèrent super bien !
    Après, il y’a eu aussi un vrai déclic sur mes choix de vie, me foutre de ce qu’on pourra en penser ou en dire, faire le tri dans mon entourage, profiter de mon célibat, larver, m’offrir une platine Vinyl pour la quarantaine et retourner dans mes années 80-90 musicales, lire et me faire plaisir !
    Je vois la quarantaine comme un passage vers la zen-attitude et surtout, je me dis que je suis à la moitié de ma vie et que je n’ai plus envie de me poser de questions et de m’embarasser de l’inutile !

    Merci pour cet article si positif, ça n’est que du bonheur !

    • Répondre sandrine 6 juillet 2017 at 18:06

      Merci pour ton commentaire Delphine ! Bienvenue au club des quadras heureux ! Et tu as raison, il est temps de se faire plaisir…

  • Répondre Pimprenelle 13 juillet 2017 at 10:07

    Finalement nous n’avons que 5 ans de différence !

    • Répondre sandrine 13 juillet 2017 at 10:31

      A force de dire que j’ai 40 ans et alors… les années passent ! Et oui, j’avance doucement mais sûrement vers la cinquantaine. Des bisous jolie Primprenelle 😀

  • Répondre Aline 1 mars 2018 at 21:51

    J’aime lire vos textes et j’aimerais avoir votre mental… j’ai personnellement 47 ans et je me sens chaque jour de plus en plus débordée, nulle et inutile…. je suis moche avec plein de rosacée depuis plusieurs années, avant je ne m’aimais PS beaucoup mais à présent je me déteste… Je vous admire beaucoup….

    • Répondre sandrine 1 mars 2018 at 22:23

      Bonjour Aline, merci de venir par ici. J’espère te remonter un peu le moral quand même 😀 il faut être positive car malgré les petits signes de vieillissement auxquels on n’échappe pas, on peut voir le bon côté des choses ! Bonne soirée 😀

    • Répondre Carmélie 21 mars 2018 at 16:38

      Aline, pour la rosacée, les pétales de roses macérés dans du vinaigre (cristal, le moins cher) et l’argent colloidal (magasins bio ou en ligne), sont efficaces j’en ai et il n’en reste presque rien pourtant j’étais sceptique.

  • Répondre Carmélie 21 mars 2018 at 16:30

    Avoir 40 ans (je ne suis pas QUADRA, foin des étiquettes ! pourquoi toujours tout réduire à des catégories socio quelque chose ? je trouve ça très conformiste et, vis à vis de la pression sociale, limite servile)
    c’est génial, mon âge préféré d’autant qu’on ne m’en donne meme pas 30, et j’ai eu le plaisir de voir mon aspect général comme mon caractère se dégrossir un peu.

  • Répondre Carmélie 21 mars 2018 at 16:34

    (par contre je suis toujours aussi fauchée, tout ce que je peux m’offrir sans avoir pu me le payer à 20 est d’occasion. Mais je suis une JEUNE conductrice – smic, chomage, etc, la routine quoi) et ça ne m’empeche pas d’en profiter. Par contre ça me surprend toujours de voir tant de gens ayant DEJA profité de leur jeunesse remettre le couvert, moi j’en ai été privée par des soucis de santé, le manque d’argent, la vie active, l’endroit où j’ai dû vivre pour le boulot, la précarité, etc, je ne sais pas si je ne serais pas passée à autre chose ensuite ^^

  • Répondre Carmélie 21 mars 2018 at 16:40

    Enfin c’est normal d’en profiter, c’est juste moi qui croyais que c’était une compétence développée dans l’adversité et la marginalité et non pas en plus d’avoir réussi sa vie matérielle 😉

  • Laisser un commentaire