LORSQUE LES ENFANTS QUITTENT LE NID

tanguy

 

On parlait récemment de ces Tanguy, ces jeunes si bien installés dans le confort du cocon familial qu’ils tardent à prendre leur indépendance. Si les conditions économiques et la durée des études de nos enfants retardent certainement leur départ, leur envie de partir de la maison est-elle toujours aussi forte ? Préfèrent-ils profiter des avantages offerts chez papa et maman tout en dépensant leur argent de poche gagné en petits boulots dans leurs sorties et leurs loisirs ?

En France, l’âge moyen auquel les enfants s’envolent du nid parental est de 23.1 ans pour les jeunes femmes, et de 24.2 ans pour les hommes. Entre 22 et 25 ans, plus de la moitié d’entre eux (53%) vivent encore chez leurs parents. En 2008, 46% des jeunes européens, âgés de 18 à 34 ans vivaient encore chez leurs parents. Une belle moyenne mais en comparaison avec les jeunes des autres pays européens, les français quittent beaucoup plus tôt leurs parents.

L’envie d’indépendance nait entre 18 et 20 ans. Envie d’être seul, autonome, indépendant, recevoir ses amis chez soi, ne pas avoir à ranger ses affaires. Bref, vivre comme un Grand, rentrer, dîner et se coucher à l’heure que l’on veut sans avoir à « subir » la pression familiale, ni à ranger ou participer à la vie familiale dans une certaine limite.
Après avoir trouvé son appartement ou sa colocation, les premiers mois s’annoncent comme une libération. Quelques temps plus tard, vient le moment des manques. La nostalgie des petits plats de maman, des moments partagés avec ses frères et ses sœurs, du linge propre et repassé, des courses faites. Toute une intendance qui pèse lourd et qu’ils n’avaient pas une seule minute anticipée.

Du côté des parents, l’ambiance est mitigée. Certains seront heureux du devoir accompli d’avoir mené leurs enfants à devenir des adultes accomplis. D’autres verront dans ce départ, la fin d’un cycle de vie. Sans compter la peur qu’il peut y avoir à se retrouver en tête à tête avec son conjoint, voire seul(e) si le couple est séparé. Il apparaît souvent que le départ du petit dernier de la fratrie marque une réelle rupture. Les parents doivent alors apprendre à se détacher, à faire confiance, à laisser partir. Facile à dire, plus difficile à faire lorsque la relation est fusionnelle avec un enfant. Son départ est alors vécu comme un véritable deuil.

3 Responses to “LORSQUE LES ENFANTS QUITTENT LE NID”

  1. sopros

    C’est un article très intéressant que je mettrais en application dès que j’aurais trouvé l’endroit où je dois mettre les codes de google analytics dans mon site !!! impossible de trouver !!! mon site a été fait avec Joomla !!! quelqu’un peut me renseigner ? Merci d’avance !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS